CONSULTEZ NOS EXEMPLES DE MOYENS DE CONTROLE

Bloc arrière et haillon

Pare-chocs arrière

Les exigences de contrôle sur les moyens de contrôle pour pare-chocs peuvent être très variables : de supports 3D fixant uniquement la pièce par ses RPS (points de fixation), à des moyens de contrôle de type "cubing", simulant l'environnement véhicule complet de la pièce et contrôlant sa déformation par piges mini/maxi et points de contrôle par comparateur.

Projecteur arrière

Les projecteurs avant et arrière sont des composants particulièrement difficiles à contrôler : outre leur conformité dimensionnelle, ils doivent pouvoir supporter les conditions climatiques et de vibration auxquelles ils seront exposés durant la vie utile du véhicule. Voici pourquoi nous proposons à nos clients trois types de moyens de contrôle pour ces pièces : des moyens de contrôle complets (pour les projecteurs assemblés), des moyens de contrôle pour essais (utilisés dans les laboratoires d'essai), et les moyens de contrôle pour pièces élémentaires (composants du projecteur).

Cadre haillon

L'aspect dimensionnel et visuel du haillon de coffre est essentiel, puisqu'il s'agit de l'une des pièces visibles du véhicule. Voici pourquoi les moyens de contrôle pour haillons de coffre doivent non seulement reproduire l'environnement véhicule de la pièce, mais aussi être permettre d'assurer un contrôle non destructif de la pièce.

Revêtement intérieur haillon

De nombreuses options de contrôle sont disponibles pour contrôler les pièces de grandes dimensions du véhicule, en fonction de la complexité, de la méthode de contrôle et du budget recherché: de solutions de type Passe/Passe Pas, par comparateur, ou une combinaison des deux solutions, à des solutions par vision artificielle du type CAPTOR-R. Le moyen de contrôle présenté en exemple de cette fiche produit peut monter deux versions de pièces, et contrôle soit la pièce assemblée, avec tous ses composants, soit les différents composants de manière individuelle. Ce moyen de contrôle reproduit le système de clippage de la pièce au moyen de clips ouvrants connectés par des câbles à une sauterelle, pour un actionnement centralisé. La pièce est contrôlée d'une part par des puits de jauge, afin d'effectuer un contrôle complet de la pièce et d'obtenir des valeurs de mesure pour la réalisation d'études SPC, et d'autre part par un contrôle de jeu et d'affleurement par des blocs en aluminium.